AVANT PROJET DE JAUGE

Publié le par Class 1.04

Ceci est un avant projet de jauge de la classe1.04 encore en discussion

PROJET DE CLASSE « 104 » ref : 020107A

 
 

L’objectif de la classe « 104 » est de permettre à des catamarans de sport de série et de marques différentes, mais de même potentiel, de pouvoir disputer ensemble des épreuves en temps réel.

 

Pourront faire partie de la classe « 104 » les catamarans de série de 16 à 18 pieds, dont le rating ISAF en solo ou en double est de 1,04, en conformité avec les Règles de jauge de la Classe « 104 ». On entend par catamarans de série, un bateau diffusé au moins à 5 modèles identiques et présenté à l’un des salons nautiques suivants : Paris, Gênes, Düsseldorf, Hambourg, Amsterdam, Londres et Barcelone.

 

La classe « 104 » est une classe à restriction réservée aux catamarans de sport à dérives de construction professionnelle. En double, l’équipage est constitué de deux équipiers et dispose d’un foc, d’une grande voile et d’un spinnaker, en solo, l’équipage est constitué d’une seule personne et dispose de la seule grand-voile et du spinnaker.

 
1.      ADMINISTRATION DES REGLES
 
1.1 Autorité
 

Les règles de la Classe «104» sont établies par la Classe, qui les propose à la Fédération de Voile pour accord. La Fédération Française de Voile publie les interprétations, et, la Classe les reconnaît en tant qu'interprétations autorisées, et explications des règles.

 
1.2 Gestion
 

Le Comité de jauge de l’Association Classe «104» Catamaran est reconnu par la Fédération Française de Voile, il est présidé par le chef jaugeur. Les jaugeurs nommés par la classe « 104 » devront avoir suivi une formation fédérale de jaugeur.

 
1.3 Les contrôles
 

Dans le but de simplifier les contrôles, il sera demandé à chaque constructeur ou importateur souhaitant voir leur bateau figurer dans la classe « 104 », de fournir une « feuille de mesure simplifiée » du bateau, selon les normes ISAF. (Voir modèle ci-dessous + Annexe 1)

 
 
Crew
 
 2

Nombre Equipiers (Solo ou double)

Minimum Ship Weight
WS
kg
Poids du bateau complet
Overall Length
AL
m
Longueur hors tout
Waterline Length
WL
m
Longueur à la flottaison
Permitted Mainsail Area
CM
m2
Surface maxi GV + mat
Vertical Luff of Mainsail
VLM
m

Projection du guindant de GV sur le mat

Permitted Jib Area
CJ
m2
Surface du Foc
Vertical Luff of Jib
VLJ
m

Projection du guindant de foc sur le mat

Permitted Spinnaker Area
SPI
m2
Surface du Spi
Board Area
CB
m2
Surface dérive
Board Depth
VLB
m
Profondeur dérive

Carbon mast : Yes =1 ; No = 0

CP
 
Mat carbone interdit
Largeur du bateau
 
 

Largeur maximum autorisée : 2,55 m

 
1.4 Contrôle des nouveaux bateaux
 

Chaque constructeur ou importateur présentant un nouveau modèle de bateau potentiellement conforme à la Classe « 104 » devra demander au chef jaugeur de désigner un jaugeur de la Classe pour jauger ce nouveau bateau.

 

Tous les bateaux, vendus par le constructeur ou importateur seront réputés conformes au bateau jaugé. En cas d’évolution du modèle une nouvelle jauge devra être demandée.

 

La Classe « 104 » éditera chaque année au moment du salon Nautique de Paris la liste des catamarans de série agréés par la Classe « 104 » en solo et en double et autorisés à participer aux épreuves ouvertes à la classe « 104 ».

 
1.5 Contrôle des anciens bateaux
 

Les bateaux existants courants actuellement avec un rating ISAF de 104, seront réputés conformes à la classe « 104 », néanmoins afin de garantir la crédibilité de la classe « 104 » , des contrôles inopinés sur les épreuves dites « 104 » pourront être faits à tous moments par les jaugeurs de la Classe.

 

S’il s’avérait que le catamaran ne correspond pas au rating ISAF 1,04 ou supérieur, ce bateau ne serait pas classé en « 104 « sur la régate, mais en inter série. A charge ensuite pour le propriétaire de mettre son bateau en conformité avec les Règles de la classe « 104 » et de le représenter à la jauge.

 

Chaque propriétaire d’un bateau jaugé, aura ses voiles marquées par le jaugeur et se verra remettre un certificat de jauge par l’association de classe, mentionnant les paramètres pris en compte pour attribuer au bateau un rating de 1,04 – Voir ci-dessous + Annexe 1

 
 
Name
 
 
 
Nom  prénom du propriétaire
Boat
 
 
 
Type de bateau
Crew
 
 
 2

Nombre Equipiers (Solo ou double)

Minimum Ship Weight
WS
 
kg
Poids du bateau complet
Overall Length
AL
 
m
Longueur hors tout
Waterline Length
WL
 
m
Longueur à la flottaison
Permitted Mainsail Area
CM
 
m2
Surface maxi GV + mat
Vertical Luff of Mainsail
VLM
 
m

Projection du guindant de GV /mat

Permitted Jib Area
CJ
 
m2
Surface du Foc
Vertical Luff of Jib
VLJ
 
m

Projection du guindant de foc/ mat

Permitted Spinnaker Area
SPI
 
m2
Surface du Spi
Board Area
CB
 
m2
Surface dérive
Board Depth
VLB
 
m
Profondeur dérive
Largeur du bateau
 
 
m

Largeur maximum autorisée : 2,55 m

Rating
 
 
 
Rating calculé
 
1.6 Interprétation
 

Après avoir consulté la Commission de jauge « 104 », le chef jaugeur doit donner une interprétation sur tous les points des règles de la Classe «104».

 

Pour l'interprétation des règles, les constructeurs doivent consulter par écrit le chef jaugeur, qui doit fournir une réponse sous 30 jours.

 
1.7 Texte de référence
 

Le texte original en français fait foi et prévaut sur toute traduction.

 
1.8 Esprit de la règle
 

En cas de doute, l'intention des rédacteurs des règles, c'est-à-dire l'esprit, l'emportera sur la lettre.

 
1.9 Évolutions
 

La Commission de jauge Classe «104» proposera des évolutions des règles de jauge si nécessaire. Les évolutions feront l'objet d'un préavis d'un an, à moins qu'il soit jugé nécessaire d'agir immédiatement pour interdire ou sanctionner une caractéristique préjudiciable

 
 
2.  REGLES DE JAUGE
 
2.1 Généralités
 

Pour la fabrication des flotteurs, seuls les matériaux suivants sont autorisés : résines polyester ou vinylester, fibres de verre, sandwich PVC ou balsa ou feutre, l'ensemble bois-epoxy, ou plastique injecté.

 

Pour les poutres, le mat, la bôme et le tangon, seuls sont autorisés les profilés d'aluminium extrudés de section constante, qui ne seront altérés que localement, pour la pose ou le passage d'équipements ou de renforts normaux.

 

L’emploi du carbone n’est pas autorisé pour la fabrication des flotteurs, des poutres, du mat, de la bôme et du tangon, par contre son emploi est autorisé pour toutes les autres parties du bateau : barres de flèches, lames de safrans, dérives, poulies, taquets, stick de barre, etc…

 

Tous les matériaux qui ne sont pas expressément autorisés sont prohibés.

 
Les colles époxy sont autorisées pour les assemblages.
 
Pour le trampoline : toute nature (sauf filet).
 
2.2 Les mesures
 

La méthode de mesure des voiles sera celle définie dans les règles d'équipements des voiliers préconisée par l’ISAF.

 

Les mesures sont prises et exprimées en mètres et centimètres, en kilogrammes et hectogrammes.

 
2.2.1 Plate-forme
 
Dimensions
 
La longueur maximum hors tout mesurée aux coques est de 5,52 m.
La largeur maximum hors tout mesurée au maître-bau est de 2,55 m.
 

La longueur hors-tout des flotteurs sera prise hors ferrures, et correspond à la distance horizontale entre les verticales passant par les extrémités des flotteurs, le pont des flotteurs étant horizontal et parallèle au sol.

 
2.2.2 Flottabilité
 

Chaque flotteur devra comporter une réserve de flottabilité conforme à la Réglementation CE en vigueur, et au moins une trappe de visite.

 
2.2.3 Poids minimum
 
Le poids minimum du bateau prêt à naviguer est fixé à 135 kg.

Le contrôle du poids minimum du bateau prêt à naviguer sera établi, plate-forme assemblée et portant les équipements secs et propres du bateau normalement utilisé en navigation : mât, bôme, tangon, haubanage, dérives, safrans, drisses, écoutes, voiles, poulies, exceptés les équipements de sécurité

 

Un poids correcteur d'un maximum de 5 kg pourra être utilisé. Ce poids correcteur devra être fixé à l'extérieur de la poutre avant côté tribord et devra être démontable pour contrôle.

 
2.2.4 Dérives et safrans
 

La plate-forme devra être équipée d'une paire de safrans, et d'une paire de dérives.

Les puits de dérives et safrans devront être dans le plan vertical des coques.

Les dérives et safrans pourront être réalisés à l'aide de résines époxy.

Le carbone peut être utilisé pour la fabrication des dérives et des lames de safran.

La répartition des matériaux dans les dérives sera homogène.

L'utilisation de lests ou de masses quelles que soient leur natures est prohibée.

 
2.2.5 Poutres
 

Les poutres devront être faites de profilé extrudé d'aluminium de section constante.

Les poutres en carbone ou contenant du carbone sont interdites

L'axe de rotation du mât sur la poutre avant devra être fixé sur l'axe longitudinal du bateau.

 
2.2.6 Mât
 

Le mât sera étanche, son profil sera d’aluminium extrudé de section constante.

Les mats en carbone ou contenant du carbone sont interdits
Les mats pré retreints sont interdits
 
2.2.7 Bôme
 

Une bôme à bordure libre est autorisée. Si une bôme est utilisée, son profil sera d'aluminium extrudé de section constante.

Les bômes en carbone ou contenant du carbone sont interdites
 
 
2.2.8 Tangon
 
Le tangon sera constitué par un profil d'aluminium extrudé.

Les tangons en carbone ou contenant du carbone sont interdits

La longueur du tangon ne doit pas être supérieure à la distance, mesurée en vraie grandeur, de son point de fixation (sur le mât ou sur la poutre) à l'extrémité avant supérieure théorique du pont, augmentée de 800 mm.

 

Le tangon est fixe, et approximativement dans l'axe longitudinal du bateau.

 
2.2.9 Gréement et accastillage
 

Le gréement dormant sera constitué au plus de : deux haubans, un étai avant, une patte d'oie d'étai, une paire de câbles de losanges avec une paire de barres de flèche, deux paires de trapèzes.

 
2.2.10 Poids minimum d'équipage
 

Il pourra être demandé aux équipages de faire la preuve de leur capacité à redresser leur catamaran.

 
2.2.11 Les voiles
 

La voilure est constituée d'une grand-voile

Publié dans Jauge

Commenter cet article

Ferrari Francis 04/05/2007 13:20

Bonjour à tous,Je représente Bimare en France, nous envisageons de développer un bateau conforme à la jauge 1,04.Dans ce sens je souhaiterais avoir des précisions quand au projet de jauge, en effet certains éléments semblent contradictoires :L\\\'objectif de la jauge est de faire courir des bateaux en temps réel, en solitaire ou en double.Le projet de jauge précise qu\\\'il pourra être demandé à l\\\'équipage de faire la preuve de sa capacité a redresser le catamaran.Les mats carbones sont interdits.Hors, avec un gabarit "normal" il est impossible de redresser en solitaire les bateaux équipés d\\\'un mat alu.Des pistes de solutions seraient l\\\'usage de mat carbone, ou de kit de resalage.Un kit de resalage serait lourd, cher et inutile pour l\\\'usage en double (normalement) donc probablement démonté ... cela deviendrait compliqué de courir avec une même plateforme en double et solo.De plus si l\\\'on accepte l\\\'usage de kit de resalage, la notion d\\\'aptitude à redresser seul son bateau, dont l\\\'utilité dans la jauge est d\\\'imposer un poids minimum d\\\'équipage perdrait une grande partie de son utilité.En effet, avec un kit de resalage rien n\\\'empêcherait un équipage poids plume, à l\\\'extrême un adulte avec un jeune enfant de contourner la jauge et de courir en configuration double.