Groupe 104 réfexions par P-C BARRAULT

Publié le par Pierre Charles BARRAULT

GROUPE 104 - REFLEXIONS

A la demande de Voiles et Voiliers désirant effectuer un test des catamarans relevant
du groupe de classement 104, la Commission Technique Catamaran a réalisé,
pendant ces essais qui se sont déroulés à l’ENVSN les 26 et 27 février, le contrôle
des éléments pris en compte pour le calcul des ratings.

A l’occasion de ces essais j’ai eu le loisir de m’entretenir avec les participants
souvent farouches défenseurs de l’idée, mais tout aussi souvent pourfendeurs de
toute autre formule.

Bien que n’ayant pas été officiellement saisi d’une quelconque demande, je souhaite
cependant vous faire part de mes réflexions, l’objectif que je me fixe étant de mettre
en exergue toutes les questions qui ne manqueront pas de se poser au cours de la
mise oeuvre de ce groupe de classement. Il est préférable d’anticiper plutôt que
d’être amené à répondre à chaud à ces questions.

Qu’est ce que le groupe de classement 104 dit « Groupe 104 » ?
Jusqu’à présent, et pour le moment, il s’agit d’un groupe de propriétaires de bateaux
aux caractéristiques différentes, correspondant de fait aujourd’hui à des ratings
s’échelonnant de 1.033 à 1.040, et qui, malgré ces différences, décident de courir
entre eux selon un rating unique, les rapprochant de la course en temps réel.

Le Groupe 104 et la FFVoile :
Ces coureurs ont la possibilité de se regrouper au sein d’une association de
propriétaires, voire de se constituer en association de classe, étant entendu que
certains des bateaux du groupe font d’ores et déjà partie d’associations de classe
affiliées à la FFVoile.
Une reconnaissance de la part de la FFVoile ne pourra être faite qu’à la demande
formelle d’une association représentative de propriétaires disposant de règles
écrites, précises et connues de tous, pour lesquelles il serait également judicieux
d’avoir l’accord des constructeurs/architectes/importateurs concernés.
Dans le cas d’une telle création, tous les propriétaires des bateaux concernés
devraient adhérer à cette association, mais qu’en sera-t-il d’un propriétaire qui ne le
souhaiterait pas ?

L ’incidence de l’adoption du rating à trois décimales sur le Groupe 104 :
Rappelons tout d’abord les raisons ayant conduit le SCHRS à adopter un rating à
trois décimales :
1. Pour une meilleure précision :
la différence entre deux centièmes de rating représente en effet 36 secondes
par heures de course, alors qu’elle n’est plus que de 3,6 secondes entre deux
millièmes.
2. Pour lisser les effets de seuil et assurer une plus grande équité :
certains bateaux ont à l’évidence été fabriqués en « jouant » très finement sur
les valeurs limites, et leurs caractéristiques ont bien évidemment été ajustées
en conséquence, un rating de 1.035 étant jusqu’alors arrondi à 1.04, accordant
de fait un bonus de 18 secondes à l’heure.
Groupe 104 Réflexions PCB mod.doc 2/2
Cette précision, qui peut sembler mathématiquement et scientifiquement
excessive, est toutefois cohérente avec les unités utilisées pour effectuer les
mesures et relever les temps réels de course, à savoir des millimètres pour les
mesures des voiles et des secondes pour les mesures de temps. Bien
évidemment, tout ceci demande une grande rigueur de mise en oeuvre.

Le groupe 104 et l’inter série :
Deux possibilités s’offrent pour classer les bateaux concernés par le groupe 104 :
1. Pour que les bateaux se trouvent dans une situation proche du temps réel, il
convient d’utiliser un seul et même rating pour tous, qui ne saurait dès lors
être que le plus défavorable du groupe, pour ne pas léser les autres
concurrents inscrits et classés sur une même épreuve.
Cette solution permet grâce à une extraction d’éditer un classement du
groupe, les bateaux de même rating se retrouvant avec un classement
similaire à celui d’un classement en temps réel.
2. Utiliser le rating propre à chacune des classes concernées, en prenant donc
en compte les différences de potentiel de performance existant au sein du
groupe de classement.

Le groupe 104 et le calendrier fédéral des épreuves :
1. Deux épreuves figurent aujourd’hui au calendrier, qui se proposent de
rassembler des bateaux du groupe 104: le Challenge National 1.04 et le Raid
de Quiberon.
2. L’utilisation du rating 104 au cours des épreuves Inter série reste de la seule
volonté et de la responsabilité des autorités organisatrices, et doit être
mentionnée en tant que telle dans l’avis de course.
3. En l’absence d’une telle précision, le classement d’une épreuve inter série ne
saurait être effectué autrement que grâce à la table des ratings SCHRS, en
respectant les groupes de classement C1 et C3, ces seuls résultats étant
adressés à la FFVoile pour l’établissement des classements individuels des
coureurs ainsi que des Championnats de France des Clubs.
Rien n’empêcherait toutefois dans ce cas que, pour valoriser un groupe, une
extraction des résultats ne soit effectuée à titre officieux.
4. Il doit enfin être bien clair que, pour le moment, ce groupe de classement ne
peut être imposé à un quelconque organisateur.

Pierre-Charles BARRAUD
Conseiller Technique National,
FFVoile. 18/03/2008.

Publié dans Jauge

Commenter cet article

Girardin Hubert 06/05/2008 12:48

Une couche de plus!En faisant le malin à Maubuisson seul sur un dart 18, j'ai chaviré à force 1(j'ai honte, j'adore ce bateau, j'en ai eu 4).Bien que je pesais à l'époque 80 petits kilos, il m'a été impossible de le redresser seul et je n'ai pu repartir que grâce à l'aide d'un propriétaire de bateau à moteur qui a soulevé légèrement le bout du mat.J'ai appris par la suite que j'aurais du remplir d'eau le sac du trampoline et le tenir au bout de bras au-dessus de ma tête!!!L'architecte du bateau avait vraiment pensé à tout ... 

Class 1.04 12/05/2008 20:33


Et alors il faut que les Dart 18 aient un mât carbone ?!


Girardin Hubert 06/05/2008 12:20

A Romain GilbertAprès une petite ballade sur le web (voir le ventilo 16) il semblerait qu'un supplément mat carbone soit de 1000 €.Je te certifie que lorsque j'ai perdu de vue mon équipier lors du mémorable chavirage cité ci-dessus, et que je pensais à ce que j'allais dire à sa femme le soir même, j'aurais donné beaucoup plus de 1000 €  pour que quelque chose me vienne en aide.N'étant pas en régate et loin au large, j'ai eu que moi-même avec une énergie décuplée pou me venir en aide, merci l'adrénaline.

Romain GILBERT 04/05/2008 19:10

Bonjour,Pour le moment on essaye de rassembler des bteaux de même rating, mais qui sont architecturalemnt différents, certains comme le Spitfire sont déjà organisé en monotypie, les mattia S pourraient presque faire pareil et le problème à éviter est la course à l'armement. Pour le problème de redresser son cata seul, il me semble que le mât carbone (qui est un avantage) n'est pas fonctionnellement une solution. Il y a la barre sous le trampo qui ne me plaît pas trop, il y a aussi le sac à eau avec palan... Autoriser le mât carbone sous le prétexte de securité est à mon avis un peu léger par rapport aux autres conséquences qui vont en découler !!!Et pourtant ce weekend à l'Eurocat j'ai navigué sur un Tornado avec un super mât carbone et il faut dire que j'ai été pluôt conquis a côté du poteau en alu plus petit et plus lourd de mon Evolution !!!!Aussi la jage n'est pas quelque chose de gravée dans le marbre, mais pour le moment le but c'est de rassembler, et régater en toute convivialité....Sinon c'est la F16, qui n'a apparement pas surclassé nos "lourd" 104 ! à l'Eurocat....

Girardin Hubert 04/05/2008 15:34

J'ai beaucoup navigué en F18, lors d'un chavirage j'ai perdu mon équipier et j'ai eu d'énormes difficultés pour redresser le bateau seul, j'ai du faire, contrepoids les pieds au bout de la dérive complètement sortie, pratiquement une dizaine d'essai et presque 1 heure d'effort!! Après cela 20 minutes de navigation pour retrouver mon équipier au vent.Bonjour le stress!!Pour cette raison il me semble qu'interdire les mats carbone notamment pour les solitaires va contre la sécurité, il me semble donc qu'il vaudrait mieux les autoriser quitte à pénaliser légèrement le rating. 

franck 29/04/2008 18:53

Ben de quel canot Pierre-Charles parle ?"
certains bateaux ont à l’évidence été fabriqués en « jouant » très finement sur les valeurs limites, et leurs caractéristiques ont bien évidemment été ajustées en conséquence, un rating de 1.035 étant jusqu’alors arrondi à 1.04, accordant de fait un bonus de 18 secondes à l’heure."